Tous les articles par François Pasquier

Accueil

France Nouvelle est un site ouvert à tous les Français désireux de faire évoluer le système politique de notre pays vers une structure nouvelle permettant d’y réaliser rapidement et démocratiquement les réformes nécessaires au maintien de sa cohésion nationale et de sa crédibilité sur la scène internationale.

Postulat :
la France glisse insensiblement mais rapidement vers son déclin à cause de son incapacité à se réformer.
Pourtant une très grande majorité des français est d’accord pour effectuer un certain nombre de réformes fondamentales, profondes et consensuelles.

Cependant ces réformes passent nécessairement par des élus qui, au fil des crises et des régimes qui se sont succédés, ont verrouillé le système politique à leur avantage et n’ont aucune envie de le remettre en cause.
Ils leurrent leurs électeurs en justifiant leur incapacité à modifier les choses en prétextant des concepts devenus ésotériques : poids de l’histoire, directives européennes, risques de fracture sociale, dangers du populisme, pacte républicain,  et bien entendu risque pour l’opposition de tirer parti de la moindre réforme envisagée…..

Moyennant quoi nous avons droit à de grands débats de société (de grands « combats » disent-t-ils ! ) Et sur le plan pratique, aucune réforme fondamentale.
Or, nous partons du principe qu’un minimum de réformes radicales, et si elles sont réalisées rapidement, peuvent retourner la situation et replacer la France dans le peloton de tête de nations et, accessoirement, permettre à l’Europe de redevenir attractive.
D’où notre proposition : cerner les réformes indispensables et consensuelles et obliger nos représentants à les mettre en œuvre, fusse à leurs dépens.

Son objet est :
dans un premier temps : établir une liste non exhaustive des causes des principales maladies dont souffre notre pays et de proposer les thérapies réglementaires, législatives et constitutionnelles les plus appropriées.

Dans un deuxième temps : recueillir les avis éclairés de tous ceux qui sont disposés à enrichir de leur expérience et de leur réflexion les premières préconisations avancées.

Dans un troisième temps : présenter un plan de réforme cohérent, consensuel, vigoureux et immédiatement applicable.

Dans un quatrième temps présenter ce plan à un sondage approfondi pour s’assurer qu’il est susceptible de recueillir l’approbation de trois Français sur quatre.

Dans un cinquième temps : publier ce plan et le transmettre aux représentants de la nation pour leur imposer sa prise en compte et sa mise en œuvre intégrale et immédiate.

Dans un sixième temps : veiller de très près à sa mise en application tant auprès de nos élus que les services administratifs concernés.

Le site se présente de la façon suivante :
( Celui ci étant en cours d’ élaboration, seuls les paragraphes mentionnés en écriture grasse sont opérationnels à ce jour ; les autres le deviendront au fil des jours à venir )

I  ) Accueil

1)  Les tares de notre pays et les premières propositions pour y remédier.

2)  Vos réflexions, vos suggestions, vos propositions.

3) Plan de réforme (présentation provisoire).

4) Sondage concernant le plan de réforme.

5)  Plan de réforme (présentation définitive).

6) Publication et processus de la mise en œuvre du plan.

 II )  Premier document opérationnel à l’occasion des Élections Municipales

III )  Du mal à passer… ( Illustration animée des idées importantes )

IV )  Sites de référence

V )  Editorial

Cahuzac magouille

En bon socialiste grand teint, Cahuzac appartient bien à la castre des éléphants super friqués tels les Fabius, DSK, Guigou, la grande bourgeoise propriétaire terrienne, ou encore Jack Lang, qui a su faire fructifier son argent au point de devenir milliardaire depuis qu’il a quitté l’université de Nancy pour rejoindre Mitterrand en 1981.

Cahuzac appartient à la même trempe. Que ce doit être confortable le taper sur les  »riches » de la classe moyenne quand on possède un appartement avenue de Breteuil estimé à 6 millions €. (Une poussière à coté des 240 m2 de Lang place des Vosges), une villa à La Baule et une autre à Marrakech. Comme on le dit maintenant dans le langage populaire, Cahuzac est blindé de chez Blindé, comme on pouvait dire de Roland Dumas, autre blindé, il porte à ses pieds des Berluti, de chez Berluti !  C’est pas de la contrebande.
Cela dit Cahuzac vit avec Stéphanie Jarre, fille du musicien Maurice Jarre et Dany Saval, depuis remariée à Drucker. (on comprend pourquoi Drucker est très vite devenu socialiste). Chiraquien sous Chirac, s’entrainant et s’exposant à vélo à coté de Sarkozy du temps de Sarkozy , Drucker n’a pas eu beaucoup de difficultés à entrer dans les oripeaux socialistes avec l’arrivée de Hollande. Les bases étaient là. Latentes par les liens entre la fille de sa femme et la nouvelle compagne de Cahuzac. Vous me suivez ?
Plus intéressant est l’article que j’ai retrouvé pour vous dans le Figaro à propos de Jean Michel Jarre, le demi frère de la compagne de Cahuzac!
Pourquoi Jean-Michel Jarre a choisi Londres
Publié le Figaro le 02/01/2013 à 19:55
Le gouvernement britannique met le paquet pour attirer les entrepreneurs.
Le vilain crachin de ce début d’année ne devrait pas le refroidir. Fiscalité allégée, simplicité administrative et soutien politique semblent avoir séduit Jean-Michel Jarre pour implanter sa nouvelle activité à Londres. Le musicien français a rencontré le premier ministre britannique David Cameron pour lui présenter son projet de société Jarre Technologies. Couplée à une école de musique électronique, celle-ci produit déjà des enceintes pour tablettes et Smartphones. Elle pourrait s’installer à Tech City, la «Silicon Valley» londonienne qui fleurit dans l’est de la capitale. Le compositeur d’Equinoxe est à son tour gagné par les charmes des rives de la Tamise. «Depuis toujours, Jean-Michel Jarre a des relations personnelles et professionnelles avec l’Angleterre et celles-ci n’ont jamais rien eu à voir avec de quelconques mesures politiques françaises», précise l’entourage du musicien dans un communiqué, démentant toute intention d’exil fiscal. Il assure vouloir rester résident français.
A noter que les déclarations de Jarre ne diffèrent en rien de celles de Depardieu qui dit ne pas vouloir quitter la France pour raisons fiscales. Notons les écarts de traitement des deux cas par les  medias. Il est vrai que contrairement à Depardieu, Jarre n’a pas déclaré qu’il voterait pour Sarkozy. C’est là toute la différence. Si Cahuzac essaie de rattraper les exilés, il semblerait qu’il en ait au moins un à sa portée.

> Jérôme Cahuzac fréquente le Cercle interallié, (une cantine). IL est  le frère d’Antoine Cahuzac, directeur général d’EDF Énergies nouvelles[] et ancien président du directoire d’HSBC Private Bank France qui comme chacun le sait, ne s’intéresse pas au monde de la Finance, si décriée par Hollande lors de sa campagne faite de démagogie et de duperies.

> Enfin en 2007, Jérôme Cahuzac est condamné sans peine ni inscription au casier judiciaire pour avoir employé au noir et en France, une femme de ménage philippine en situation clandestine de juillet 2003 à novembre 2004. Bref, à n’en pas douter, c’est du beau monde.

> Pas un mot des médias, tous d’obédience socialiste !. Je ne sais pas si le Cahuzac dispose ou a disposé d’un compte en Suisse, ce qu’il y a de sûr aujourd’hui, est que derrière la suffisance du bonhomme, se cache un ministre socialiste qui ne gagne pas à être connu.

Témoignage d’un chirurgien qui n’hésite pas à signer de son nom, de sa qualité et de ses coordonnées.

À suivre….

Un portrait touchant de ce véritable héros de la nation, médecin parisien bien connu en son temps :

Jérôme CAHUZAC était un chirurgien thoracique, de formation.

S’étant cependant vite rendu compte que cette situation n’était pas si lucrative, il décidait très rapidement avec l’aide de son épouse dermatologue, de se lancer dans les implants capillaires, chirurgie beaucoup moins gratifiante mais bien plus rémunératrice….puisque réservée à une élite et non soumise à remboursement, créant un cabinet consacré a cette activité exclusive, rue Clément Marot a Paris, à proximité immédiate des Champs Élysée. Attitude déjà fort généreuse et tout à fait en accord avec ses convictions qui ne l’empêchaient pas en parallèle, d’entamer une carrière politique de gauche en vue de cultiver certaines relations ….. même s’il devait de se faire déjà railler par la plus grande partie ses confrères parisiens.

Je me rappelle très bien, du temps où il exerçait encore a ses heures, cette chirurgie des implants capillaires, qu’il  m’avait alors proposé « pour m’être agréable et confraternel » de m’opérer en me faisant régler  » de la main à la main », afin de nous éviter de payer chacun d’avantage de charges … et d’entamer son couplet de l’époque sur la façon dont les médecins étaient soumis précisément à trop de charges. J’aimerais bien l’entendre aujourd’hui, sur le sujet !

Pour ma part, j’ai alors préféré décliner la proposition, et peut-être consulter un praticien dont l’attitude et le discours m’inspireraient davantage confiance.> > > > > >

Notre actuel ministre du budget savait donc déjà bien trouver les solutions, à l’époque, pour détourner le fisc….. > > > > > >

Mais toujours insatisfait de ses revenus, le bon Dr CAHUZAC qui cultivait toujours ses relations au travers de ses engagements politiques au Parti Socialiste, eut alors l’idée de créer une société  de conseil portant son nom, lui permettant d’exploiter enfin le sérieux carnet d’adresses qu’il avait pu récolter, et se faire rémunérer en qualité de « conseiller technique » auprès de grands laboratoires pharmaceutiques qui pouvait alors lui verser enfin des salaires mirobolants pour quelques missions, davantage en rapport avec ses attentes ….> > > > > >

On peut donc être certain du fait que ce monsieur dédaigne l’argent, n’est pas cupide du tout …. ne soit pas du genre a avoir possédé un compte en Suisse à l’époque, et soit porteur de ces belles valeurs de gauche  qui lui ont permis aujourd’hui d’être nommé Ministre du Budget !

Il ferait mieux d’être plus sincère avant que l’Histoire ne le rattrape, à l’exemple de son illustre prédécesseur : François Mitterand.

« Non, non, je n’ai jamais eu de compte en Suisse » …. Comment ne pas comparer au fameux :  » non, non, il n’y a jamais eu d’écoutes téléphones à l’Elysée » de Mitterrand.> > > > > > Un petit lien pour se rafraîchir la mémoire : http://www.youtube.com/watch?v=8KRLlkNNWvs&sns=em

Une grande tradition socialiste : nier en bloc, même contre toute évidence.

Et aujourd’hui, quand on sait le niveau de ses revenus de l’époque notamment au travers de  ces fameux salaires mirobolants versés par l’industrie pharmaceutique en qualité de pseudo-conseiller, comment croire qu’il est un saint̀ et ne pas pouvoir imaginer qu’il ait jamais eu de compte en Suisse ?

Un parcours personnel vraiment remarquable, digne d’un ministre du gouvernement actuel.

Triste gouvernement, en fait….

Docteur Hervé LE BRIS

http://orl-paris-8-le-bris.fr

Ancien Chef de Clinique des Universités> > > > > > OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE & CHIRURGIE CERVICO-FACIALE

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES DU SOMMEIL> > > > > > 17 rue Daru

75008 PARIS – FRANCE

Tel : +33 (0)1 45 72 25 60